Apparu en 1985-1986 au sein de la gamme Renault, le Renault Express (dénommé "Renault Rapid" ou "Renault Extra" sur certains marché hors France, comme par exemple en Allemagne ou au Royaume Uni) était un utilitaire léger dérivé étroitement de la Supercinq, dont il partage le soubassement en grande partie.

En concurrente directe avec le Citroën C15, la fourgonnette Express remporta un grand succès parmi les utilitaires légers, et s'est posée, à terme, en succession a la Renault 4L "fourgonnette".

Elle fut également achetée en version cinq places par des familles souhaitant un véhicule pratique. Cette auto présente tant de similitudes avec la Super 5 que bien des "afficionados" ont contre toute attente doté l'Express de mécaniques performantes, 1,4 litre voire 1,7 litre turbocompressé "emprunté" aux Volvos 440 et 480 "turbo", alors équipées de motorisation Renault (nota : contre, dans certains pays, toute notion d'homologation originale, en faisant des véhicules de "meeting") et d'équipements plus fournis.

À l'export, principalement en Allemagne, la fourgonnette était baptisée Renault Rapid ainsi que Extra au Royaume-Uni; et était équipée en fonction des législations, du moteur "Energy" dépollué ou du moteur "Cléon", également dépollué (présence d'un EGR, d'un catalyseur…) et souvent d'un équipement sensiblement plus abondant (rangement au-dessus du conducteur, montre digitale, dégivrage de lunette arrière, antibrouillards, etc.). Les modèles les plus récents sont également équipés, en option ou série, de la direction assistée, de vitres électriques teintées, etc. bien loin du rustique engin des débuts.

La commercialisation du Renault Express fut stoppée en 1998

Ci-dessous une publicité Renault Express.
A voir aussi : Automobile : 2CV clap de fin !

Retour à l'accueil