Quelques mois seulement après avoir quitté le pouvoir, François Mitterrand s'éteint des suites de son cancer de la prostate. Il sera enterré quelques jours plus tard à Jarnac, en Charente. Ayant indiqué sa préférence pour Jospin lors de la présidentielle sans pour autant s'engager dans la campagne, il s'était définitivement retiré de la vie publique après la passation de pouvoir avec Chirac. Une polémique naîtra autour de son maintien au pouvoir alors qu'il avait annoncé sa maladie dès 1992.


Retour à l'accueil