L'attentat du World Trade Center de 1993 se déroula le 26 février 1993, quand une voiture piégée explosa sous la Tour 1 du World Trade Center, à New-York. Les 680 kg de l'engin explosif au nitrate furent placé dans l'intention de faire basculer la Tour Nord sur la Tour Sud, détruisant ainsi le complexe et tuant des milliers de civils. Malgré l'échec de la mission, la bombe tua néanmoins 6 personnes et en blessa 1 042. L'extension des dommages, un cratère de 30x60 mètres à travers 5 niveaux de sous-sol, et les incertitudes quant aux dommages subis par les colonnes porteuses centrales (mais une seule fut légèrement affectée) firent que les deux tours restèrent fermées pendant plusieurs mois. Selon l'architecte du World Trade Center, la tour se serait effondrée si le camion avait été placé plus près des fondations.

Un mémorial aux victimes fut installé, mais il fut détruit lors du 11 septembre 2001.


L'attaque fut planifié par un groupe de conspirateurs incluant Ramzii Yousef, Mahmud Abouhalima, Mohammad Salameh, Nidal Ayyad, Abdul Rahman Yasin et Ahmad Ajaj. Ils reçurent un support financier de Khalid Cheikh Mohammed, l'oncle de Yousef. En mars 1994, 4 hommes furent déclarés coupables d'avoir mis en place l'attentat: Abouhalima, Ajaj, Ayyad et Salameh. En novembre 1997, deux autres le furent: Yousef, l'organisateur principal, et Eyad Ismoil, qui conduisit le camion transportant la bombe.


Retour à l'accueil