II y a 20 ans. Le 12 janvier 1990, la compagnie nationale Air France a pris le contrôle d'UTA en rachetant à Jérôme Seydoux, successeur de Francis Fabre à la présidence de Chargeurs SA, la majorité des actions de la société. Cet acte sonna la fin de la compagnie aérienne française dont voici l'histoire
1934 : faillite de l'Aéropostale et échec de la tentative de reprise de la société par les Chargeurs Réunis.

1935 : Aéromaritime, filiale créée par Chargeurs réunis

1949 : UAT - Union Aéromaritime de Transport. L'Aéromaritime s'associe avec la Sati (Société aérienne de transports internationaux, créée en 1948) et crée UAT (Union aéromaritime des transports) le 13 octobre (capital Chargeurs 40 %, Air France 40 %, Jean Combard et Roger Loubry créateurs de la Sati 20 %).

1952 : L'UAT est l'une des premières compagnies au monde à mettre en service des avions à réaction : avec l'introduction des Comet 1.

1955 : 1er mai contrôle Aigle Azur (créée 1946 par Sylvain Floirat).

1963 : UTA - Union de Transports Aériens. L'UAT fusionne avec TAI (Transports Aériens Intercontinentaux, créée le 1er juin 1946) pour créer le groupe UTA. Francis Fabre devient président du groupe en 1969 jusqu'en 1981. La société se développe rapidement pour devenir la 30e compagnie aérienne au monde.

1966 : Création de la Compagnie Aeromaritime d'Affrêtement, plus souvent désignée Aéromaritime, filiale chargée initialement de vols passagers et cargo à la demande exploitant des avions affrêtés ou loués à UTA.

1971 : A partir de janvier Aéromaritime est chargée de l'exploitation des Super Guppy assurant le transport des éléments d'Airbus entre les diverses usines du consortium européen.

19 septembre 1989 : le DC-10 du vol UT-772 Brazzaville-Paris est la cible d'un attentat terroriste commandité par la Libye. Aucun des 170 passagers et membres d'équipage ne survivra à la catastrophe.

Retour à l'accueil