Je suis Monsieur90, fan, déjanté des années 90, je connais tout des années 90.

 

 

 

Ah les années 90 ! On pouvait être en paix. Quel est le commercial itinérant qui ne regrette pas ces années là ? Tranquille sur la route, pas de téléphone pour être « joignable à tout moment » (sic).

 

Le téléphone. Merveilleuse invention de l’homme. Dans les années 90, cet objet est au service de l’homme. Cet objet est lié à un lieu. On appelait un lieu, une maison, une cabine téléphonique. Si la personne que l’on voulait n’était pas là, tant pis, on réessayait plus tard. Mais maintenant si par malheur on ne répond pas à notre téléphone portable qui sonne, c’est la catastrophe, ce n’est pas normal. Tu deviens anormal. L’homme est devenu esclave des réactions de son téléphone. Il sonne, vite allons voir si c’est un e-mail, une vidéo, un sms, ou un simple coup de fil.

 

Comme le nom de la personne que l’on appel s’affiche, on ne se présente même plus. On dit d’un ton agressif « T’es où ? », au lieu du, « Bonjour je suis bien chez Monsieur90 ? »

 

Plus agressif ! Oui ! La preuve, pour se protéger, on privilégie les SMS. On préfère se cacher derrière un message écrit qu’oral. Le téléphone est devenu un objet tyrannique.

 

 

Moi nostalgique ? Non juste réaliste.

 

 

A bientôt

Retour à l'accueil