kobe.jpg

 

 

Le séisme de magnitude 7,2 a été suivi de seize répliques de moindre intensité. Le foyer se trouvait sous le port de Kōbe.

Le tremblement de terre s'est produit le long d'une faille nord-est/sud-ouest qui traverse le petit détroit entre l'île Awaji et la ville de Kōbe.

 

La caractéristique principale de ce séisme a été l'ampleur verticale des secousses : alors que les déplacements horizontaux ont été limités à une quinzaine de centimètres, les variations verticales ont atteint de 50 à 80 cm voire 100 cm dans la partie est de la ville.

 

Deux faits expliquent la violence du séisme de Kōbe : la faible profondeur de son épicentre et le jeune âge des failles. Ces failles n'ayant pratiquement jamais joué auparavant, l'énergie emmagasinée était très importante.

 

Le tremblement a obligé à des rénovations, car une grande partie de la ville a été détruite.

Le décompte officiel des conséquences de ce séisme se chiffre à 6 437 morts (précédent rapport : 5 357 morts à Kōbe, 16 morts dans les districts voisins), plusieurs dizaines de milliers de blessés et des dégâts matériels se chiffrant à plus de dix-mille milliards de yens. soit 100 milliards d'euros.

 

Les secours officiels ont mis plus de temps à se déclencher que si le séisme était survenu dans la région de Tōkyō, car cette zone était réputée plus sûre.

 

 

 

 

 

 

Retour à l'accueil